mardi 8 avril 2008

En mode Biba


" Les années psychédéliques ont vu naître une génération de jeunes gens avides de belles fringues ", dit Christopher Gibbs.
Et apparemment la génération que nous sommes aime piocher dans la culture hippie de temps à autre, car après tout une petite dose de fringues psychés n'a jamais fait de mal à personne.
Et c'est tant mieux car une fois de plus le style " Kings Road " est à l'honneur cet été.
Mais ce ne sont pas les uniformes victoriens qui font leur come-back ( on ne risquera donc pas de se faire interpeller pour port illégal d'uniforme militaire comme l'avait été Hendrix qui portait une veste d'un dragon de la cavalerie ) mais les robes folk. Longues ou courtes, elles se déclinent à notre convenance.
Marque phare des années Flower Power, Biba, de retour sur les podiums depuis 2006, excelle dans ce domaine tout en remettant ces codes vestimentaires au goût du jour. Il faut dire qu'en sixties, la marque s' y connaît.
" Jusqu'à l'ouverture de Biba dans le quartier de Kensington, le temple de la mode londonienne se trouvait sur King's Road, au coeur de Chelsea. Tous les hippies d'Europe avaient leur boutique de prédilection : Granny Takes a Trip, Hung on You, Lord Kitchener's Valet ... Dès 1967, la boutique Apple des Beatles proposait des tenues hallucinantes, psychédéliques à souhait, propres à assouvir tous les fantasmes ", écrit Barry Miles, cofondateur d'International Times, dans Hippies ( première photo ).
Il ajoute que le magasin ne désemplissait pas, et qu'il fallait souvent attendre son tour sur le trottoir.

Devanture de Granny Takes a Trip

Aujourd'hui, le hippie c'est chic, et Biba l'a bien compris comme en témoigne sa collection automne-hiver 2008/09 :

Photos Elle

Plus longue, plus psyché, plus décomplexée, cette robe Tibi trouvée sur Net-a-porter, dans laquelle on peut sans complexe reprendre du Janis Joplin à tue-tête. On évite tout de même le total remake Woodstock, on garde la robe sur nous !



Mais comme on a pas forcément tous les jours l'occasion de se la jouer happening et acid test, ce foulard Alexander McQueen ( encore une fois, trouvé chez Net-a-poter ) peut suffire pour " psychédéliser" nos tenues.



Et n'oublions pas : " C'est plus normal - et plus agréable - d'avoir la main dans la braguette que le doigt sur la gâchette ", dixit Lawrence Lipton.

5 commentaires:

Anonyme a dit…

salut melle,
si mon amie ne m'empechait pas de porter des fringues des années sixties, sa serai ma religion. et si seulement elle pouvait porter la belle robe verte. on se croirait dans la foule devant un concert d'Hendrix!!
bisous
un inconnu

La journée de Miss Doodle a dit…

Bonjour, c'est beau la devanture de Granny takes a Trip:) et j'adore la première robe de Biba,
et aussi la chanson Blackbird, ça fait longtemps que je ne l'ai pas entendue, celle-là
à bientôt
Miss Doodle

stilettostetico a dit…

Il y a comme ça des marques "mythiques", emblématiques d'une époque, d'un état d'esprit,(comme Pucci et Capri), dont le récent retour sur le devant de la scène "fashion" n'a rien d'innocent : "Vintage is Back" !!! ET c'est un Bonheur, Sur un mode Optimiste et Flamboyant . . .

Au Plaisir, Antoine

La journée de Miss Doodle a dit…

Suis revenu pour entendre l'oiseau chanter:) (et re-regarder la robe Biba:)

Petite mademoiselle a dit…

Anonyme : oh yeah !

Miss Doole : et en plus la devanture changeait régulièrement. J'aime également beaucoup Blackbirds, je pourrais l'écouter en boucle !

Stilettostetico : " vintage is back ", amen. Et viva biba '